Le journalisme jeune : un outil créatif au service de l’éducation aux médias

Article du Héron Déplumé http://herondeplume.wordpress.com

Article du Héron Déplumé http://herondeplume.wordpress.com

Depuis les années 80, la France intègre aux programmes scolaires des modules de compréhension de l’information, regroupés sous le terme d’éducation aux médias. Éduquer aux médias, c’est avant tout permettre à chacun de développer une compréhension critique des médias, de façon active, voire participative. En parallèle, les acteurs associatifs mènent des actions de terrain pour développer l’esprit critique et les capacités techniques des citoyens : des ateliers d’informatique, de création médiatique ou sur les pratiques numériques des jeunes fleurissent sur tout le territoire. Ils témoignent d’un réel intérêt des Français de tous âges pour la question.

Comprendre l’information… en la créant

Dans les différents mouvements d’éducation aux médias, la plus créative est sans doute la théorie du “learning by doing” (l’apprentissage par la pratique), encouragée par de nombreux acteurs du secteur.

Une d'un journal lycéen

Une d’un journal lycéen

Les jeunes et adultes qui créent des médias amateurs (journaux, radio, télé…) s’offrent ainsi un nouveau prisme de compréhension du monde. L’exemple des journalistes jeunes est sans doute le plus parlant. Ils sont en France des centaines à créer et animer de A à Z leurs propres publications papier ou web. Grâce à un droit de publication spécifique dans le cadre du lycée, ils peuvent même, dès 16 ans, assumer la responsabilité éditoriale (et financière !) de leurs journaux, avec l’accord de leurs parents.

Les sujets traités et motivations des rédacteurs sont très variés, mais ils ont pour point commun une envie dévorante d’appréhender l’information avec un nouveau regard. De façon périodique, ils la traitent, la malaxent ou la dénigrent. Ils exercent leur esprit critique sur l’information elle-même mais aussi sur le système médiatique, dont ils dénoncent les travers ou les perspectives.

Le journalisme jeune, une pratique collective durable

Cet article sur la téléréalité issu d’un journal lycéen en est un exemple parmi tant d’autres. Cataloguée comme l’un des programmes préférés des jeunes, la téléréalité est ici décortiquée par un lycéen qui souhaite sensibiliser ses pairs.

Le TéléSorbonne Show

Le TéléSorbonne Show

D’autres journalistes jeunes vont plus loin dans la maîtrise de la technique, comme l’association étudiante francilienne TéléSorbonne, qui propose tous les mois le “TéléSorbonne Show”, un JT décalé et qui ne manque pas de professionnalisme.

Selon Valerio Fuenzalida, un chercheur chilien, “ce type d‘éducation peut susciter des vocations juvéniles fondées sur des motivations éthiques et créatives”. Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, nombre de journalistes jeunes n’ont aucune volonté de se professionnaliser. Ils cherchent principalement à exprimer leurs avis sur des sujets de société qui les touchent particulièrement.

En prenant en main leur projet journalistique, ils vont parfois jusqu’à se défaire des codes conventionnels de l’éducation nationale et créent des contenus uniques, à grands renforts d’humour et de créativité. C’est le cas de la publication étudiante “Grabuge”, un savant mélange d’actualités culturelles montpelliéraines et d’impertinence. Cette créativité, nous la retrouvons sous une autre forme dans les contributions de Camille Rouaire, jeune auteur de théâtre de 20 ans, qui a imaginé une discussion entre Barack Obama et Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle 2012. Il y mêle ingénieusement les univers du théâtre et de la politique, avec un humour rafraîchissant.

Tous ces exemples d’expression jeune ne sont pas des cas isolés. Ils démontrent que les citoyens ont une réelle volonté de s’approprier intelligemment les messages médiatiques. Ils cassent également les nombreux clichés sur les pratiques numériques des jeunes.

Enfin, ces curieux de l’info recherchent souvent un esprit d’équipe qui permet de rompre l’isolement. De là à dire que cette méthode renforce la cohésion sociale, il n’y a qu’un pas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s